Patrick CLERIS, Président F.R.C.I.                Retour à l'accueil

l'union fait la force

Après 5 mois passé à rencontrer les principaux partenaires des métiers de l’automobile et principalement de la carrosserie Je suis encore plus convaincu de la nécessité d'une Fédération des réseaux de carrossiers indépendants.
Nous ne pouvons plus travailler chacun de notre côté, au moment où nos partenaires constructeurs, assureurs, experts, se regroupent et s'organisent.
Le partage d'expériences doit être un atout. N'ayons plus peur d'échanger, de confronter nos idées, d’optimiser nos moyens techniques, d'inventer d'autres concepts, voire de bousculer nos principes pour préparer les défis de demain.
Tout en préservant un socle commun fort, lucide sur les difficultés au quotidien, volontaire et optimiste pour l'avenir, je veux donner un élan supplémentaire à la FRCI avec mes convictions, ma sensibilité et mon enthousiasme.

Mon CV

Parcours :

  • Formation brevet de maîtrise de carrossier constructeur
  • Patron de carrosserie : CLERIS & TRIVERIO de 1982 à 2010 (22 salariés)
  • Adhérent aux réseaux AXIAL puis AD (Président du bureau des carrossiers AD en 2009)

Motivations :

  • L'humain d'abord & avant tout
  • Former et transmettre
  • Faire travailler des personnes ensemble quelles que soient leurs divergences

Les grands chantiers de la profession

Nous devons impulser des thèmes novateurs pour faire de la FRCI une force de proposition et servir de passerelle entre les différents acteurs de la réparation automobile. Notre objectif commun serait de pouvoir accompagner voir de devancer les grands défis des 10 prochaines années. 

Nous positionner sur des sujets d'actualité:

Norme NFX 50 845 : Faire évoluer son application dans les entreprises, suivre de très prés le futur décret sur le libre choix du réparateur, l'avis de la Commission d'Etudes des Pratiques Commerciales sur les renégociations entre assureurs et réparateurs (volumétrie et conditions générales de vente), utilisation des pièces de réemploi dans la réparation (économie circulaire) et réagir à la baisse prévisible de la sinistralité dans les 20 ans avec le véhiculé connecté.

 
Comment réagir, s'organiser et trouver notre place dans ce nouveau marché.

Ouvrir des chantiers spécifiques, comme :

  • Le personnel : apporter notre contribution à l'apprentissage et à la formation, faciliter le recrutement des collaborateurs par la création d'un guichet unique en se rapprochant des syndicats et des organismes de formation, proposer des concepts de formation sur la conciliation la médiation entre carrossiers et experts, et sur les véhicules électriques et hybrides

  • La rentabilité : mutualiser des frais généraux communs, y apporter de la valeur ajoutée pour les adhérents et essayer de diminuer les coûts (exemple : énergie, contrôle sécurité, téléphonie, environnement)

  • La communication : participer à des manifestations qui valorisent la réparation automobile comme le Panorama des Réseaux, et salons professionnels, se rapprocher des associations de consommateurs ou des associations qui travaillent autour de l'automobile comme l’Automobile club et faire évoluer notre site internet et créer une newsletter à destination des partenaires automobile

  • La veille et l'analyse : Création de l’Observatoire de la Carrosserie.